Consultant RH
Développement Organisationnel & Rétention
Services Ressources Humaines
Diagnostic Organisationnel
Planification Stratégique
Gestion Ressources Humaines
Gestion Ressources Humaines
Formation et Coaching
Impartition RH
Services Ressources Humaines
 
Services Ressources Humaines
Services Ressources Humaines
 
Ressources Humaines Gestion des Ressources Humaines
Presse RH & Rétention Main-d'Oeuvres
Bulletins Mitra RH
Articles Mitra Lac à l'Épaule
Nouvelles Mitra RH
Articles Ressources Humaines
 
Juin 2008 - volume 1, numéro 8
Êtes-vous un leader?
 

Êtes-vous un leader?

 

Avoir du leadership n’est pas toujours facile. Un bon leader a une vision, réussit à la transmettre aux autres et propose des idées créatives pour transformer la vision en résultat. Heureusement, le leadership ça s’apprend. Voici nos conseils.

 

Qu’importe votre emploi, vous pouvez démontrer du leadership. Le titre d’une personne peut lui conférer de l’autorité, mais pour véritablement influencer les autres, les faire adhérer à vos idées, obtenir leur implication, vous avez besoin de qualités personnelles et de leadership.

 

Développer son leadership

        Accomplissez toutes vos tâches avec ardeur

        Demeurez optimiste malgré les difficultés

        Démontrez de la flexibilité, adaptez-vous aux changements

        Sachez travailler en collaboration

        Soyez créatif

 

Adopter le bon leadership selon la situation

Être un leader autoritaire

Si la situation exige des décisions fermes, un important contrôle ou de nombreux changements, un leadership de type autoritaire réussira mieux. C’est d’autant plus vrai si le leader est responsable de toutes les décisions et est le seul à posséder les connaissances nécessaires, alors que les employés ont peu de compétences, d’expérience, d’intérêt ou de maturité ou qui sont particulièrement nombreux.

 

Être un leader intégrateur

Si la situation n’est pas urgente et exige des changements graduels, un leadership de type intégrateur fera des merveilles. Un leader qui possède des responsabilités limitées et manque de connaissance aura également avantage à utiliser ce type de leadership qui préconise le travail d’équipe.

 

C’est aussi le leadership idéal lorsque les employés doivent approuver les décisions, rejettent le paternalisme, sont des professionnels et doivent être motivés pour faire leur travail.

 

Être un leader permissif

Dans une situation qui n’a pas de limite temporelle, exige peu de changement et de contrôle, un style de leader permissif, aussi appellé « laisser-faire » peut être approprié. Un leader permissif évolue habituellement avec des employés qui ont plus de pouvoir que lui, sont enthousiates, très motivés et peu nombreux. De plus, ce type de leader est d’abord préoccupé par le bonheur des employés, possède peu de connaissance technique et peu de pouvoir.

 

Pour connaître d’autres trucs pour influencer efficacement, consulter le dernier article de MITRA.

 

Cas vécu –  Témoignages de gestionnaire

« La gestion des personnes : je n’ai plus laissé cela au service de la gestion des ressources humaines, ni à chacun des cadres. J’en ai fait un dossier personnel et j’ai fait en sorte que cela se sache et se sente. L’idée n’est pas de donner des ordres, mais d’éduquer, de promouvoir puis de soutenir l’effort de plusieurs manières jusqu’à ce que la philosophie soit implantée de manière irréversible. Il faut donner l’exemple. Il faut aussi donner des signaux, lancer et parrainer des initiatives et fixer des attentes aux employés et voir à ce qu’ils le fassent. »

 

« J’ai créé, sur deux ans, une vision et j’ai articulé clairement où on va. J’ai dû démontrer de la passion, de la confiance dans le projet tout en respectant la culture de l’organisation. Maintenant, mes collègues disent : “il sait où il va. On le sait aussi et on est heureux de se joindre à cette démarche”. »

 

« La culture des employés était fataliste et cynique. J’ai réussi à leur faire voir plus grand. On parle maintenant constamment d’excellence et de qualité, de servir les autres. J’ai identifié et fait circuler une vision plus riche de l’utilité de l’entreprise. Ça donne aux employés un sens à leur travail. Il faut leur faire voir une opportunité et les faire s’y engager. »

 

 

M. Michel Witkowski, collaborateur spécialiste en marketing stratégique, diversifie les services de MITRA

 

Michel Witkowski œuvre dans la formation et l’encadrement du personnel depuis plus de 25 ans. Il évolue au sein de MITRA comme coach et consultant en marketing stratégique et en gestion d’équipe de vente.

 

Il a acquis une vaste expérience dans la gestion d’organisation de ventes, la commercialisation de produits, le développement de marché, le lancement de nouveaux produits et le service à la clientèle avec des sociétés de taille moyenne à multinationale sur les marchés du Canada, des États-Unis, de l’Europe et de l’Asie. De plus, il a siégé à des comités de direction d’entreprises, a participé au développement et à l’implantation des plans stratégiques et a négocié et réalisé des alliances commerciales.

 

Quelques réalisations :

        Développer des plans d’affaires

        Analyser et développer le positionnement et les stratégies commerciales

        Coacher une équipe de vente au niveau de la gestion du service à la clientèle et du développement d’argumentaire de vente

        Développer le positionnement d’entreprise et leurs stratégies commerciales

        Analyser la stratégie marketing actuelle des entreprises et recommander les modifications qui s’imposent au niveau du prix, du produit, de la place et de la promotion

        Analyser la concurrence sur un marché donné

        Établir le prix de revient de différents produits dans le but d’en connaître la rentabilité

        Positionner et optimiser la stratégie de communication : brochures et site Internet

        Développer un système pour optimiser la gestion des inventaires et des achats

        Aider à mieux planifier et gérer les dépenses en marketing

        Optimiser la présentation des produits en magasin

 

Le salaire minimum est passé de 8 $ à 8,50 $ le 1er mai

 

Depuis 1975, c’est la plus importante hausse du salaire minimum. Près de 6 % des salariés québécois voient ainsi leur salaire augmenté. Cette augmentation de 0,50 $ est aussi accordée aux travailleurs à pourboire pour qui leur salaire passe de 7,25 $ à 7,75 $.

 

L’impact du système mains libres au volant pour les travailleurs sur la route

 

Avez-vous des règles pour l’utilisation des cellulaires? Depuis le 1er avril, avez-vous établi la façon d’attribuer les systèmes mains libres aux employés qui utilisent des cellulaires dans le cadre de leur fonction? Et pour vos cadres qui maximisent leur temps en passant quelques coups de fil durant leur trajet, leur avez-vous offert ou allez-vous leur offrir des systèmes mains libres?

 

Beaucoup de questions se posent depuis l’annonce et surtout l’application de nouvelles mesures de sécurité routière qui limitent l’utilisation du cellulaire au volant. Si aucune solution ne peut s’appliquer à chacun, voici tout de même quelques idées :

        Offrir un système mains libres à tous les employés qui ont l’obligation de répondre immédiatement ou qui passent beaucoup de temps sur la route (ex. : les représentants).

        Établir une politique claire et écrite sur l’utilisation des cellulaires.

        Modifier nos attentes face à la disponibilité de ceux qui n’ont pas le système mains libres.

        Interdire, par écrit, l’utilisation des cellulaires lorsque vos employés conduisent.

 

 

« Retour à tous les bulletins

  Diagnostic organisationnel  |  Planification stratégique  |  Ressources humaines  |  Formation et coaching  |  Impartition  | Gestion de la relève
Accueil  |  Notre entreprise  |  Notre équipe  |  Nos références  | Boîte à outils  |  F. A. Q.  |  Liens utiles  |  Contactez-nous  | Acces sécurisé

Conçu et propulsé par Création de sites Internet Anekdotes
 
Consultant RH