Consultant RH
Développement Organisationnel & Rétention
Services Ressources Humaines
Diagnostic Organisationnel
Planification Stratégique
Gestion Ressources Humaines
Gestion Ressources Humaines
Formation et Coaching
Impartition RH
Services Ressources Humaines
 
Services Ressources Humaines
Services Ressources Humaines
 
Ressources Humaines Gestion des Ressources Humaines
Presse RH & Rétention Main-d'Oeuvres
Bulletins Mitra RH
Articles Mitra Lac à l'Épaule
Nouvelles Mitra RH
Articles Ressources Humaines
 
Octobre 2008 - volume 2, numéro 3
La diversité culturelle, une valeur ajoutée à votre entreprise
 

La diversité culturelle, une valeur ajoutée à votre entreprise

 

La plupart d’entre nous avons déjà constaté les difficultés à recruter de la main-d’œuvre à cause de la pénurie actuelle. Si la démographie ne nous aide pas à combler les postes, l’immigration reste une solution efficace et même avantageuse. Selon Statistiques Canada, en 2006, le Québec comptait 851 555 immigrants, soit approximativement 11 % de la population québécoise. Des candidats souvent motivés à travailler, mais pour qui nous devons ajuster nos méthodes d’intégration.

 

Intégrer le nouveau venu

  • Informer vos employés sur les us et coutumes du pays d’origine du nouvel employé.
  • Instaurer une politique de tolérance zéro sur la discrimination raciale, culturelle, etc.
  • Attribuer un parrain reconnu pour sa tolérance et sa connaissance de l’entreprise et de la ville.
  • Soyez attentif aux questions et aux hésitations du nouvel employé, ce qui semble évident pour vous ne l’est pas pour lui.

La communication avec le nouvel arrivant

Même si votre nouvel employé parle français, il peut arriver quelques difficultés dans la compréhension des expressions ou de certains mots. Par exemple, une Française nouvellement arrivée a demandé à huit collègues de la gomme avant que l’un d’eux lui en offre. Déçue, elle a alors expliqué qu’elle voulait simplement effacer une note. On lui a donc remis une efface. Ainsi, lorsque vous donnez des consignes ou assignez une tâche, assurez-vous :

  • D’utiliser un langage clair et précis.
  • De parler lentement et de reformuler.
  • De valider la compréhension des consignes.
  • D’informer vos autres employés des difficultés linguistiques possibles.

Cas vécu – Se mettre dans la peau du nouvel arrivant

Dès que le candidat d’origine péruvienne a été embauché, son supérieur a clarifié auprès de son équipe la règle de tolérance zéro sur les blagues et les allusions à teneur raciste. Au cours des jours suivants, chacun était mandaté de corriger les écarts des autres.

De plus, le cadre a pris soin d’expliquer les qualifications du nouveau et les raisons qui ont motivé son embauche. Il a aussi attribué un parrain reconnu pour sa patience et son ouverture d’esprit.

Une semaine après son arrivée, le supérieur a organisé un dîner thématique avec l’ensemble de l’équipe. En plus de goûter à quelques plats péruviens, les collègues ont pu questionner le nouveau sur les traditions du Pérou et son histoire. Ils ont aussi discuté de la façon de travailler de ce pays et des normes sociales à respecter telles que le respect de la hiérarchie, les marques de politesse, le contact visuel entre les employés et les supérieurs. Par la suite, la patience et la tolérance de l’ensemble de l’équipe ont augmenté, comprenant alors mieux les perceptions du nouveau et de ses attentes.

 

Ressources disponibles

Programme d’Emploi-Québec : http://www.emploiquebec.net/francais/individus/msemploi/priime.htm

Ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles :

http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/employeurs/embaucher-permanent/integrer.html

 

Le Canada crée de plus en plus d’emplois

Entre 2001 et 2006, le Canada a connu la plus forte progression de l’emploi parmi le G7 avec une croissance de 1,7 %. Certes, l’Ouest (Alberta et Colombie-Britannique en tête) a enregistré la plus forte hausse avec les industries pétrolière et gazière. Ce boom d’emplois, excellent pour l’économie du pays augmente cependant les difficultés de recrutement de la main-d’œuvre.

 

Êtes-vous certifiée Entreprise en santé?

Le Bureau de normalisation du Québec propose une nouvelle certification qui s’adresse à toutes les entreprises ou organisations désireuses de créer une démarche de prévention, de promotion et de pratiques favorables à la santé auprès de son personnel. Les entreprises peuvent agir sur quatre aspects, soit les habitudes de vie, l'équilibre travail-vie personnel, l'environnement de travail et les pratiques de gestion. Une façon de plus de devenir un employeur de choix.

 

15,3 % des travailleurs ont plus de 55 ans

Si en 2001, les travailleurs âgés de plus de 55 ans représentaient 11,7 % de l’ensemble de la population active, en 2006, il représentait plus de15 %. Certes, les baby-boomers vieillissent, mais ils restent également plus longtemps sur le marché du travail. D’ailleurs, l’âge médian de la population active a franchi la barre des 40 ans en 2006, pour la première fois. Les entreprises doivent donc de plus en plus offrir des emplois adaptés aux réalités des gens mûrs pour la retraite. Avez-vous changé vos façons de faire?

« Retour à tous les bulletins

  Diagnostic organisationnel  |  Planification stratégique  |  Ressources humaines  |  Formation et coaching  |  Impartition  | Gestion de la relève
Accueil  |  Notre entreprise  |  Notre équipe  |  Nos références  | Boîte à outils  |  F. A. Q.  |  Liens utiles  |  Contactez-nous  | Acces sécurisé

Conçu et propulsé par Création de sites Internet Anekdotes
 
Consultant RH