Consultant RH
Développement Organisationnel & Rétention
Services Ressources Humaines
Diagnostic Organisationnel
Planification Stratégique
Gestion Ressources Humaines
Gestion Ressources Humaines
Formation et Coaching
Impartition RH
Services Ressources Humaines
 
Services Ressources Humaines
Services Ressources Humaines
 
Ressources Humaines Gestion des Ressources Humaines
Presse RH & Rétention Main-d'Oeuvres
Bulletins Mitra RH
Articles Mitra Lac à l'Épaule
Nouvelles Mitra RH
Articles Ressources Humaines
 
Avril 2009 - volume 2, numéro 8
Employeur cherche désespérément employés
 

Employeur cherche désespérément employés

Ce n’est pas parce que nous sommes touchés par la récession que la pénurie de main-d’œuvre n’est plus d’actualité. Le recrutement est de plus en plus problématique pour bon nombre d’employeurs. Alors qu’il y a à peine cinq ans, une petite annonce dans le journal local suffisait à recevoir par dizaine des candidatures, les entreprises doivent maintenant user d’ingéniosité pour espérer combler leurs postes vacants. Comment tirer son épingle du jeu?

 

Méthode structurée de recrutement

Les coûts de recrutement et d’intégration d’un nouvel employé sont importants. Vaut mieux bien le faire une première fois que de reprendre le processus plusieurs fois.

Vous devez donc :

  • Identifier clairement les besoins de l’entreprise, définir le poste et le profil du candidat recherché.
  • Sélectionner les moyens de recrutement et afficher le poste.
  • Recevoir des CV et les analyser selon les critères précédemment définis.
  • Passer les entrevues et les tests appropriés, sélectionner les informations que vous devez savoir sur chaque candidat et ne pas oublier de mettre en valeur votre entreprise (maintenant les candidats ont souvent plusieurs offres de la part des employeurs).
  • Prendre les références du ou des candidats potentiels auprès de leurs anciens employeurs.
  • Faire le choix du candidat et préparer son intégration. Pour obtenir plus de détails sur l’intégration d’un candidat, vous pouvez lire l’article de MITRA Intégrer un nouvel employé et maximiser son potentiel.

 

Quelques sources de recrutement

  • Employés : que ce soit pour combler des postes en utilisant votre personnel actuel ou en leur demandant de vous référer des candidats intéressants.
  • Banque de candidats : conserver intelligemment les curriculum vitae que vous recevez ponctuellement.
  • Site Internet d’Emploi-Québec : pour publier gratuitement vos offres d’emploi et pour vérifier les candidats intéressants qui s’y inscrivent.
  • Journaux : s’assurer d’utiliser les journaux qui rejoignent les candidats que vous cherchez, dans la bonne région et avec le bon profil. Utiliser des journaux spécialisés en automobile, en affaires ou en agriculture selon ce que vous cherchez.
  • Institutions d’enseignement : souvent gratuits, les services des agences de placement des écoles vous permettent de joindre des finissants ou de jeunes gradués très prometteurs.
  • Sites Internet spécialisés (Jobboom, Monster, Workopolis) : ces sites vous permettent de joindre un grand bassin de candidats. Utilisez-les pour des recherches de candidats très spécialisés.
  • Agences de placement : en plus de faire l’ensemble de la démarche, de l’affichage à la sélection, elles vous guideront dans le choix des candidats.
  • Ordres professionnels : vous pouvez afficher vos postes sur leur site Internet. 

La meilleure façon de recruter est de ne pas le faire

N’oubliez pas de prendre les moyens nécessaires pour conserver en emploi les travailleurs que vous avez déjà. Lorsqu’un employé vient vous porter sa démission, prenez le temps de discuter avec lui pour comprendre son désir de partir. Parfois quelques ajustements suffisent pour le conserver dans votre entreprise. S’il quitte tout de même, utilisez ses commentaires pour améliorer vos conditions de travail pour les autres travailleurs. Vous éviterez peut-être ainsi d’autres départs.

 

Cas vécu – Même St-Hubert peine à recruter

En octobre dernier paraissait un article dans Le Soleil sur les difficultés de recrutement de St-Hubert. On y apprenait qu’en plus de 50 ans d’existence, les difficultés de recrutement n’avaient jamais été aussi importantes et que le taux de roulement atteignait des sommets. St-Hubert a alors fait une campagne de promotion, impliquant ses employés. Ce sont ces derniers qui ont identifié les valeurs que l’entreprise devait mettre de l’avant pour rejoindre les chercheurs d’emploi. Ce sont eux aussi qu’on pouvait voir dans leurs publicités dépeignant St-Hubert comme un employeur de choix. En plus de recevoir plus de CV, St-Hubert a vu ses employés, fiers de leur implication, mettre plus d’enthousiasme au travail. Comme quoi valoriser l’entreprise apporte des avantages à plusieurs niveaux.

 

J’aimerais avoir des références

La prise de références est essentielle avant d’engager un nouvel employé. Elle vous donne un autre regard sur le candidat et vous permet de vérifier les véritables motifs de la fin d’emploi. Parfois un départ volontaire devient une mise à pied pour incompétence. Oups! On l’aura échappé belle. Cependant, la prise de références doit se faire dans les règles de l’art si on ne veut pas se retrouver devant les tribunaux.

 

Il est interdit de donner des renseignements sur un ex-employé sans avoir son consentement. Ainsi, pensez à obtenir le consentement écrit de votre candidat pour la prise de références selon les noms qu’il vous aura soumis. Vous pourrez alors transmettre ce document à l’ex-employeur que vous sollicitez. Dans l’autre sens, n’oubliez jamais d’exiger ce consentement avant de vous-même divulguer des informations sur un de vos anciens employés.

 

Le droit de gérance a ses limites

Le droit de gérance, c’est le pouvoir qu’a un employeur de prendre des décisions pour le bien de l’entreprise. C’est donc l’employeur qui détermine le travail à faire, comment et quand le faire. Cependant, les décisions ne doivent jamais nuire aux employés. Ainsi, devant un employé ayant un mauvais comportement ou un rendement inadéquat, vous êtes tenu de procéder étape par étape, à moins que la faute soit très grande, telle que de la fraude ou du harcèlement sexuel par exemple.

Dans un premier temps, vous devez rencontrer l’employé problématique et préciser vos attentes et vos politiques. Signalez-lui ses lacunes et aidez-le (par du suivi, du coaching ou de la formation) à se corriger. Accordez-lui un délai raisonnable pour qu’il puisse changer ses comportements, mais précisez les conséquences s’il ne fournit pas les efforts nécessaires. La gradation des conséquences devra être conséquente avec la problématique et pourra mener à la mise à pied, seulement si d’autres actions ont été réalisées avant.

 

Pour en savoir davantage, consultez l’article Payez-vous les meilleurs chasseurs de tête, vos employés, sur le site Internet de MITRA.

« Retour à tous les bulletins

  Diagnostic organisationnel  |  Planification stratégique  |  Ressources humaines  |  Formation et coaching  |  Impartition  | Gestion de la relève
Accueil  |  Notre entreprise  |  Notre équipe  |  Nos références  | Boîte à outils  |  F. A. Q.  |  Liens utiles  |  Contactez-nous  | Acces sécurisé

Conçu et propulsé par Création de sites Internet Anekdotes
 
Consultant RH